Bienvenue à Princeton !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Dim 1 Juin - 15:27

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel

Il était tard, très tard à l’université de Princeton, les couloirs était vide, les hommes d’entretien avait fini leur laborieux travaux qui serait anéantie certainement dès la première heure par les milliers d’étudiant qui traverserons les couloirs de la faculté à la recherche de leur salle de cour, mais pour le moment, ni pas, ni sonnerie, ni murmure, seule le silence qui avait envahie les différent bâtiments. Pourtant, une lumière subsistée, elle venait de la salle des professeurs, en s’approchant, l’on pouvait espérer un bruit de feuille ou de crayon indiquant qu’un enseignant corrigé ses copies, mais rien. Lorsque l’on est suffisamment près, l’on peut entendre une respiration régulière qui s’échappe de la salle, mais c’est en franchissant les portes que le spectacle vaut plus le coup.

En effet, là, au milieu de la salle, Elen Gillespie, professeur de physique depuis peu dans l’établissement était endormie sur ses feuilles un stylo en main. Bon, je vous mens légèrement puisqu’actuellement elle était en train de se réveiller. Effectivement, sa main commença à bouger et la jeune rousse finit par relever la tête. Elle regarda quelques instant autour d’elle pour essayer de se souvenir de l’endroit ou elle se trouvait et de comment elle avait bien put atterrir ici. Puis la brume qui régné dans son esprit se leva, elle était restée à la faculté malgré la fatigue pour préparer ses cours des semaines qui aller suivre. Bon, bah pour le coup c’était louper, vue que ces feuilles était pratiquement vierge, par contre, leur empreinte était peut-être resté sur son visage. Elen prit alors la décision de rejoindre le confort de son lit, non parce que là son dos prenait un coup. C’est ainsi qu’elle commença à ranger ses affaires, elle ferait ceci un autre jour, elle avait encore un peu de temps devant elle, elle pouvait donc se le permettre.

Voilà maintenant la rouquine se balade sur le campus et se dirigeant dans la direction de son hôtel qui était heureusement tout près. Elle avait prévue l’achat d’une voiture, mais elle attendait d’abord d’être installé correctement dans un appartement avant de se lancé dans la recherche d’un véhicule. Une chose à la fois. Bon, elle serait restée à Edimbourg, elle n’aurait rien eu à faire de tout cela vue qu’elle avait le même appartement et la même voiture depuis des années, mais en quittant sa ville de naissance, elle avait quitté laisser son appartement, vendu sa voiture (trop chère de la faire venir et puis il ne conduise même pas du même côté). Elen était encore sur le campus lorsqu’elle aperçut une jeune femme au loin. Elle semblait perdu, elle devait alors l’âge d’étudier ici, mais la rousse ne l’avait encore jamais vue. En même temps, vue le temps depuis lequel elle était ici, ce n’était pas étonnant.

« Mademoiselle ! Tout va bien ? »
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 19/05/2014
☆ Copies rendues : 209
☆ Avatar : Maite Perroni
☆ Crédits : Tumblr
☆ Etudes/Emploi : Médecine

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Dim 1 Juin - 19:56



«Lorsque le sommeil est plus fort que la raison»
 
Ysabel et Elen


Y
sabel Sofia avait été invité à une fête et cela lui avait fait plaisir d'y aller. Elle aimait tellement faire le party même si elle avait l'air sage. Et cela avait été toute qu'une fête. Elle s'était trouvé un beau gosse avec qui dansait toute la nuit, embrasser, boire et même consommer un peu de cocaïne. Cette petite poudre blanche avait toujours été son petit péché mignon dans les fêtes. Elle ne pouvait quasiment pas s'en passer. Sauf qu'elle se faisait un plaisir de dire fièrement qu'elle n'en consommait pas si elle n'était pas dans une fête avec quelqu'un d'autre. Elle se plaisait à dire qu'elle était une consommatrice sociale de cette drogue.
Elle s'amusait énormément jusqu'à ce qu'elle aperçoive l'heure. Il était déjà deux heures et demi du matin et elle avait un cours de biologie le lendemain matin. Elle se devait d'être reposée. Elle quitta donc la fête sans avertir le jeune homme avec qui elle était. Elle marcha sans prêter vraiment attention à l'endroit où elle allait. Elle était soûle et surtout encore sous l'effet de la drogue.


Soudainement, elle croisa une femme qui était plus vieille qu'elle. Une femme qui semblait être professeur. Elle se mise à paniquer un peu. Elle ne savait plus où elle était et elle ne voulait pas que la femme en question lui parle. Et soudainement, celle-ci lui parla, lui demanda si elle allait bien.

«Oui, oui. Cela va bien.»


Tout en répondant à la femme, Ysabel Sofia fit dévier son regard vers le sol et continua à avancer. Il ne fallait surtout pas que celle-ci lui demande de s'arrêter... Elle marchait énormément croche à cause de l'alcool et elle n'arrêtait pas de se frotter les mains ensemble... Ce tic nerveux était dût à sa consommation de drogue, mais elle ne voulait pas que cela se sache. Elle savait que cela pourrait lui coûter sa place en médecine et elle ne voulait pas se faire mettre à la porte de l'université...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Dim 1 Juin - 21:22

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel

Après c’êtres endormie sur ces planification de cour, Elen décida de quitter la chaise sur laquelle elle se trouvait pour rejoindre le confort de son lit. En même temps cela était compréhensible, il était deux heures et demie passé et elle avait cour à dix heures le lendemain. Bon ce n’était pas si mauvais, elle aurait pu reprendre les cours a huit heures et là ça aurait était un peu plus galère. Pas irréalisable, mais dure.
C’est sur le chemin du retour qu’elle croisa une jeune femme brune, assez jeune qui devait certainement faire partie des étudiants de la faculté. Peut-être même logé-t-elle sur le campus, elle n’en savait rien, son visage lui était inconnue en tout cas. Mais ça ne voulait pas tout dire, en effet, elle enseigné que depuis peu de temps et elle avait repéré que très peu de visage parmi ses élèves. En tout cas, quelques choses tilté dans l’esprit de l’enseignante, quelques choses n’allait pas et ceux même si la brune venait de lui affirmer le contraire. Elle semblait stresser, angoisser, bref pas très bien.

« Vous êtes sur ? » Elle se dirigea dans sa direction pour la rattraper, oui, elle semblait stresser. Mais de quoi ? De la croisé elle sur le campus. Pourquoi ? « Vous ne risquez rien de moi, je veux juste être sur que vous alliez bien… Le reste je l’oublierais. » Elen regarda la jeune étudiante devant elle, elle ne dirait rien comme elle l’avait promis, elle ne se préoccuper pas de ce qui se passé dans la vie de ses étudiants, ils étaient responsable de leur choix, elle pouvait les aidée à prendre une autre direction, mais après, a par être là si problème elle n’avait rien à faire.
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 19/05/2014
☆ Copies rendues : 209
☆ Avatar : Maite Perroni
☆ Crédits : Tumblr
☆ Etudes/Emploi : Médecine

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Dim 1 Juin - 22:40

Ysabel et Elen


Ysabel Sofia essayait de se rappeler comment se rendre dans son dortoir en marchant le plus droit possible lorsqu'elle entendit encore la femme l'appeler. Elle ne pouvait pas croire qu'elle ne pourrait pas se rendre à sa chambre en paix... Sauf qu'elle savait que si elle ignorait la femme en question, elle risquait d'avoir plus de problème que si elle lui faisait face. Elle prit donc une grande inspiration et elle fit volte-face. Elle regarda celle qu'elle ne connaissait pas dans les yeux et s'assit sur le trottoir. Elle renifla un grand coup. Elle continuait toujours à se frotter les mains nerveusement et à regarder autour d'elle


-Je ne veux pas de problème moi... Je vous jure que cela n'arrive pas souvent !


Elle leva la tête pour regarder celle qui était debout à côté d'elle. On pouvait rapidement voir dans ses yeux qu'elle avait consommé parce qu'ils étaient énormément rouge. Elle regrettait d'avoir choisi d'aller à la fête. Elle aurait dût rester chez elle à étudier et à se préparer pour le cours du lendemain. C'était certain qu'elle allait avoir des problèmes... Même si celle-ci disait le contraire.
Elle mit les mains dans son sac à main pour tirer sa bouteille de vodka et en prendre une gorgée. Elle était en train de dégrisée et elle n'aimait pas la sensation... Puis soudainement, elle se rendit compte que ce n'était pas la meilleure idée du monde. Elle enleva ses mains de là et poussa son sac loin d'elle pour ne pas avoir la tentation.

© Shelly Dragnorv

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Mer 4 Juin - 16:00

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel

Elen regarda la jeune femme qui était à quelques pas devant elle. Cette jeune inconnue avait continué d’avancer sur le chemin, mais ses pas était hésitent, comme si elle chercher sa route, comment si elle était pris d’un doute. Alors que l’écossaise remonta à sa hauteur pour lui parler de nouveau la jeune brune était toujours de dos. Le professeur ne sut sire si c’était ses paroles comme quoi elle oublierait tout ce qui ne concerner pas sa santé ou bien autre, mais la jeune inconnue se retourna vers elle. Elle la regarda quelques seconde dans les yeux avant de s’asseoir. La rousse crue y détecter une rougeur anormal, mais elle n’en était pas sûr, le croisement avait été si bref. Lorsque l’étudiante déclara qu’elle ne voulait pas de problème, l’Ecossaise prit l’initiative de s’asseoir à coter d’elle.

« Je ne veux pas vous en créé, je veux juste m’assurait que vous allez bien et que vous soyez en surement, parce que la entre votre démarche et l’expression que vous affichez, vous me semblait plus égaré qu’autre chose. »

Elle sourit à la jeune femme. Ce fut alors qu’il eut un contact plus long avec le regard et la rouquine put confirmer son premier soupçon. En effet, les yeux de la jeune femme était rouge, pas rouge d’irritation, non, il était trop rouge pour ça. Elen avait été elle aussi étudiante et devait l’avouer avait essayé un joint ou deux, mais n’avait pas touché a d’autre substance, elle avait été assez raisonnable/responsable pour ça. En tout cas, elle comprenait maintenant pourquoi la jeune inconnue lui avait dit que ça ne lui arrivait pas souvent.

« J’imagine que ce n’est pas dû au chlore de la piscine. » La rouquine avait prononcé cette phrase sur un ton léger et avait désigné les yeux de sa voisine. C’était en quelque sorte pour alléger la conversation, pour ne pas tomber dans le drame. « Je ne dirais rien, ce sont tes choix, ce n’est pas pour autant que j’approuve… C’était quoi ? » Autant demander directement, le tact, il y en avait pas besoin, il ne servait à rien dans une situation pareil.
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 19/05/2014
☆ Copies rendues : 209
☆ Avatar : Maite Perroni
☆ Crédits : Tumblr
☆ Etudes/Emploi : Médecine

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Lun 9 Juin - 14:55

Ysabel Sofia aurait voulu aller se coucher, sauf qu'elle savait que dans l'état qu'elle était présentement, c'était impossible. Elle avait trop abusée avec la cocaïne. C'était sûr qu'elle ne dormirait pas tant que cet effet n'aurait pas diminué. Elle se leva alors debout et se mit à marcher de long en large devant le professeur qui s'était arrêté pour l'aider. Elle ne supportait pas d'être assise, de se sentir captive, de s'obliger à être immobile. Elle ne le pouvait pas pour l'instant. Habituellement, elle n'avait pas de misère avec cela, mais la drogue l'influençait énormément. Il fallait qu'elle se calme. Sinon c'était sûr qu'elle finirait en prison... En parlant de prison, il ne fallait pas que le professeur sache qu'elle possédait elle-même de la drogue dans son sac à main parce que sinon c'était fichue... Elle ne pourrait plus jamais être médecin et vivre librement...

Soudainement, la rousse lui demanda ce qu'elle avait consommé. La jeune cubaine se figea soudainement. Elle ne voulait pas l'avouer. Elle ne pouvait pas dire qu'elle consommait de la coke. Être en médecine et consommer une drogue aussi dur ce n'était vraiment pas brillant... En plus qu'elle en était semi-accro. Mais cela, jamais elle ne l'avouerais à personne. Après tout, elle n'en consommait que lorsqu'elle allait à des fêtes ! Non, il ne fallait pas qu'elle le sache.

"Euuuh, euuhh euhh, j'suis pas en état d'conduire. Mais attends, il faut pas que j'm'écoute... J'suis bourrée. Dop."

Puis, Ysabel Sofia se rendit compte qu'elle faisait une vraie folle d'elle. Elle était bien mieux de dire toute suite ce qu'elle avait consommé et comme cela, la professeure allait peut-être être plus clémente avec elle. Elle se mise à marcher encore plus vite, ce qui trahissait son état avancé dans la drogue, mais aussi son état de stress intense. Elle trouvait cela tellement dur de dire ce qu'elle consommait ! Elle se mise à frapper le front durement pour se punir. Elle ne devait plus recommencer. C'était sûre qu'elle allait arrêter après cela. Elle regarda la rousse, détourna le regard et dévoila tout.

"De la cocaïne. Mais je vous jure que je vais arrêter. Il faut que ça arrête... Mais cela n'arrive pas souvent, non non non !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Lun 9 Juin - 16:14

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel

Alors qu’Elen venait de s’asseoir près de l’inconnue cette dernière ne tarda pas de se levait au bout de quelque seconde pour se mettre à arpenter de long en large une petite quantité de la surface qu’il y avait près d’eux. La rousse ne pouvait que la regarder faire tout en lisant ce que le corps de la jeune femme pouvait bien lui dire. Pour le moment cela décrivez un grand stress et rien ne viens à l’esprit de l’enseignante essayer de la calmer, peut-être devait elle laissait faire, cela passerait surement. Dans l’état qu’elle était c’été peut-être même bon.

Lorsque la jeune inconnue prit la parole une nouvelle fois ce fut pour lui dire qu’elle n’était pas en état de conduire, qu’elle était ivre. L’Ecossaise regarda l’étudiante avec étonnement, bon d’accord, elle débarquer dans ce pays, mais elle n’était pas non plus née de la dernière pluie. La rouquine n’était pas du tout persuader que ceci était dû à l’alcool, elle-même avait par moment abuser de l’alcool et son entourage aussi et elle savait que ça ce n’était pas l’œuvre de boisson alcoolisé.

« Oui, mais encore… »

Elen était resté assis, son visage montrait qu’elle n’était pas convaincu, pas du tout. Quant à l’inconnue elle semblait avoir compris que son explication n’était pas très juste puisqu’elle accéléra ses aller et venu, le stress devant augmenter en elle. La rousse la regarda faire et décida au bout de quelques temps qu’elle devait se remettre debout, elle se leva donc. Elle voulut alors prendre la direction de la jeune femme dans l’espoir la calmer, mais cette dernière la pris de court en reprenant la parole. C’était donc de la cocaïne, ce n’était pas une petit info, ni une petit drogue. L’inconnue déclara alors qu’elle devait arrêter et que ça ne lui arrivait pas souvent.

« Je ne te contredirait pas. C’est plutôt une bonne intention, même une excellente. Tu auras mon soutient si tu le veux bien-sûr et ne t’inquiète pas, je ne dirais rien à l’administration. »
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 19/05/2014
☆ Copies rendues : 209
☆ Avatar : Maite Perroni
☆ Crédits : Tumblr
☆ Etudes/Emploi : Médecine

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Lun 9 Juin - 17:35

Ysabel Sofia était tout de même libéré par l'annonce qu'elle venait de faire. Cela la soulageait de voir que la femme qu'elle avait devant n'allait pas tout dénoncer à la direction. Elle allait alors pouvoir continuer d'étudier pour être médecin ! Elle était tellement contente. Elle qui espérait pouvoir se spécialiser dans la pédiatrie. Elle n'aurait donc pas d'embûche pour pouvoir réaliser ce rêve. À moins qu'elle s'en mette elle-même... Sauf qu'elle n'était pas accro à la cocaïne. Elle n'allait donc pas avoir de difficulté à arrêter quelque chose à laquelle elle ne tenait pas vraiment.... 
Lorsque la professeur lui annonça qu'elle pourrait l'aider à arrêter tout cela, Ysabel Sofia se retourna avec une expression dure sur le visage. Si elle pensait qu'elle était accro, elle se mettait les pieds dans les plats ! Elle pouvait arrêter de consommer n'importe quand. Elle avait encore moins besoin d'aide ! Et surtout pas d'un professeur qui pouvait la faire chanter n'importe quand.


"On met quelque chose au clair. Je ne suis pas accro à la cocaïne ok ? Je peux arrêter n'importe quand, n'importe où et avec n'importe qui."


Ysabel Sofia s'assis sur le trottoir. Elle était en fait en train de perdre un peu d'effet de la drogue. Assez pour être capable de s'asseoir et de tenir en place deux minutes. Sauf que ses mains se faisaient aller très vite et elle sentait qu'elle pouvait devenir très agressive d'une seconde à l'autre si quelque chose ne faisait pas son affaire. Elle se sentait énormément fragile et cela, elle détestait ça. Elle n'aimait pas sentir qu'elle perdait pied et qu'elle n'était plus capable de se maîtriser. Elle n'aurait pas dût se sentir comme cela. Elle aurait dût être totalement insouciante. C'était comme cela qu'elle se sentait habituellement sur la drogue. Elle ne savait pas pourquoi c'était différent maintenant.
La jeune cubaine leva ses grands yeux qui étaient rouges vers le professeur. Elle ne pouvait pas aller en cours comme cela. Elle se voyait déjà se faire mettre à la porte par son prof qui lui n'hésiterais pas à la dénoncer au doyen de la médecine.


"Je ne peux pas aller en cours comme cela...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Mer 11 Juin - 17:01

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel

La rousse ferma les paupières un instant, elle se mordit aussi la joue, ça commençait mal, elle n’avait pas encore dit plus de dix répliques qu’elle avait déjà fait une gourde. Rouvrant les yeux elle regarda la jeune inconnue face à elle. Certes l’Ecossaise n’était pas un spécialiste en gérance de personne dépendante, mais elle avait vue des documentaires sur les droguées comme pratiquement tout le monde et elle avait compris qu’il ne fallait surtout pas dire à un drogué ce qu’il était, souvent ces derniers était dans le déni. Le plus dure dans cela c’est qu’il fallait attendre que le "malade" reconnaisse avoir besoin d’aide avant de pouvoir l’aider.

« Si vous le dites… Vous êtes le meilleur juge. Par contre, pourriez-vous me donner votre prénom au moins. J’avoue que ça me manque. »

Elen aurait aimé connaitre le nom de cette personne en entier, mais elle savait alors que la personne face à elle pourrait penser que c’était simplement un moyen de la "fliqué" et la rouquine ne voulait surtout pas donner cette impression. De plus l’enseignante devait avouer qu’ils avaient un bon point de leur coter puisque la jeune femme semblait vouloir stopper ses mauvaises habitude. C’est alors qu’elle était en pleine réflexion que la voie de la jeune inconnue retenta de nouveau pour dire qu’elle ne pouvait pas aller en cour ainsi.

« Oui, il voudrait mieux éviter. En même temps c’est dans un peu plus de cinq heures donc il y aurait des chances pour que vous soyez dans un meilleur "état", mais en même temps vue le manque de sommeil que vous allez cumuler, vous ne serez effectivement pas en état. »

La rousse se rendit alors compte qu’elle était en train de faire une réflexion à l’oral ce qui devait ennuyer l’étudiante plus qu’autre chose. « Bref, en effet, ce n’est pas faisable, mais en attendant si vous me disiez ou vous vivez que je vous y accompagne si ça vous convient bien sûr. »
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 19/05/2014
☆ Copies rendues : 209
☆ Avatar : Maite Perroni
☆ Crédits : Tumblr
☆ Etudes/Emploi : Médecine

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Mer 11 Juin - 21:52

Ysabel Sofia et Ellen ❥ Lorsque le sommeil est plus fort que la raison.

Ysabel Sofia se ferma les yeux et s'obligea à se calmer. Elle ne devait pas faire de niaiserie. Elle ne devait pas s'emporter contre le professeur qu'elle avait devant elle. Elle était déjà gentille de lui dire qu'elle allait l'aider et qu'elle n'allait pas la dénoncer à la direction. Elle devait lui en être reconnaissante à la place de crier après elle. Elle mit ses mains devant sa figure. Elle avait un peu honte d'elle-même en ce moment. Elle espérait que ses parents n’entendraient jamais parler de cela... Ses vivres allaient être coupé à coup sûr... Elle prit donc une grande inspiration et regarda la femme devant elle. On pouvait y lire un peu de détresse dans le fond de ses grands yeux. Elle désirait s'en sortir par dessus tout... C'était une honte pour elle de ne pas maîtriser cela. Elle avait toujours tout maîtriser. Même lorsqu'elle s'était faite violée, elle n'avait pas été aussi basse. Elle avait toujours réussis à maîtriser sa dépression et sa détresse.

"Désolé... Je ne voulais pas vous offenser... C'est dur..."

Puis, la jeune femme lui demanda son nom. Ysabel Sofia se raidit. Elle se rappela soudainement qu'elle était une Yabe. Une personne fière et droite. Une personne qui est connue de tous et qui est aimée de tous. Elle se redressa et attrapa son sac à main. Elle prit son maquillage et entreprit de remettre en ordre son visage ainsi que ses cheveux. Elle ne pouvait pas lui dire son nom avec ce visage tant détruit par tout ce qu'elle avait prit cette nuit-là. Elle leva alors son visage et regarda la jeune rousse. Elle avait un air de détermination dans ses yeux. 

"Mon nom est Ysabel Sofia. Est-ce que je peux avoir le vôtre ?"

Puis, la professeure lui demanda où elle habitait et si elle pourrait la raccompagnée. La jeune fille savait qu'elle habitait dans les résidences de l'université, mais elle ne savait plus quelle direction prendre pour y arriver. Elle était tellement perdue, elle avait la tête embrouillée et elle commençait à dégriser. Elle détestait tellement la sensation de retomber sur terre. Elle se leva très vite, sans réfléchir à son geste. Elle eût alors un haut-le-coeur qu'elle réussit à réprimer et la tête commença à lui tourner. Elle se laissa retomber sur le trottoir. Elle devait tellement faire attention à ses mouvements... Elle était alors certaine qu'elle allait finir par être malade. Ce ne devait pas être devant la professeure... Si cela arrivait, elle savait que sa fierté allait en prendre tout un coup...

"Humm... J'habite dans les résidences... Oui, j'aimerais bien un coup de main... Je suis un peu perdue..."
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Ven 13 Juin - 22:08

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel

"C’est dur…" C’est mot était simple, mais en même temps si compliquer, oui c’était dure, mais qu’es qui était dure ? Le fait de devoir s’avouer a lui-même que l’on dépend d’une substance alors que l’on pensait avoir le contrôle ou alors le fait de devoir l’avouer a une inconnue que l’on a croisée sur le chemin du retour d’une fête. Quoiqu’en y réfléchissant Elen se demanda s’il n’était justement pas plus facile de l’avouer a un inconnue qu’a un ami ou proche. En effet, l’inconnue ne vous connait pas, mais vous non plus. La réaction du proche a qui vous vous confiez alors que vous avez besoins d’aide peut-être bien plus blessante.

« Ce n’est rien, je pense pouvoir imaginer correctement ce que tu ressens »

Oui, "imaginer" la rousse avait utilisé ce mot exprès, celui-ci et non "je sais", car non, elle ne savait pas ce que ressentait la jeune personne devant elle, l’Ecossaise n’avait jamais vécu cela, elle n’avait même jamais était dépendante, même du tabac. La rouquine ne pouvait donc alors qu’imaginer, oui, elle avait seulement ça a sa porter. Son imagination et son instinct et elle espérait ne pas être trop loin de la réalité, car c’est ainsi qu’elle aiderait au mieux l’étudiante.

« Ravi, vous ne m’en voulez pas si je vous appel juste Ysabel ? C’est plus court. » Elle sourit en accompagnement de cette phrase. « Moi c’est Elen »

Ce fut alors le moment ou Elen réfléchissais a voie haute, ou elle pesait le pour et le contre sur le fait que l’étudiante doivent se rendre en cour le lendemain matin ou plutôt dans quelques heures. Mais avant ça il semblait essentiel qu’Ysabel se repose dans ses "quartier" c’est ainsi que la rousse demanda à la brune ou elle vivait et si elle voulait bien qu’Elen l’aide à parcourir à distance qui sépare l’endroit où elle se trouvait de l’endroit qu’elles devaient rejoindre.

« Je vais faire de mon mieux, par contre, je vais être sincère, je ne suis arrivé qu’il y a quelque temps et j’avoue que ma connaissance du campus ce n’est pas encore ça… »

Sur cette vérité la rouquine passa sa main dans sa crinière rouge.
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 19/05/2014
☆ Copies rendues : 209
☆ Avatar : Maite Perroni
☆ Crédits : Tumblr
☆ Etudes/Emploi : Médecine

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Mar 17 Juin - 4:18

Ysabel Sofia et Ellen ❥ Lorsque le sommeil est plus fort que la raison.

Ysabel Sofia regarda celle qu'elle avait devant elle. Comme cela elle s'appelait Elen. Cela la rapprochait un peu plus d'elle depuis qu'elle savait son nom. Elle avait l'impression que cela la rendait plus humaine, moins professeur. Cela lui permettait de comprendre qu'elle avait des origines anglaises. Soit américaines ou britannique, mais ce nom ne sonnait pas espagnol. Elle finit donc par lui faire un sourire. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle sentait qu'elle allait lui permettre de se rendre loin, d'avancer et de laisser tomber de plus en plus la cocaïne. 
Elle lâcha un petit rire lorsque celle-ci lui annonça qu'elle était nouvelle aussi à l'université. Ysabel Sofia se rendit compte qu'elle n'était pas plus avancé, mais qu'au moins, elle n'était plus seule. Si elle se perdait elle allait avoir quelqu'un pour l'aider à retrouver le bon chemin.

"On va donc faire de notre mieux les deux ensemble pour retrouver le chemin de ma chambre."

Ysabel Sofia se releva. Elle se mise à marcher dans la direction qu'elle croyait la bonne. Soudainement, elle réalisa qu'elle avait moins de tic nerveux et qu'elle réussissait à se concentrer quand Elen lui parlait. Elle lui fit un petit sourire et soupira. Elle était tellement mieux quand elle était elle-même. Elle ne savait même pas pourquoi elle prenait cette pourriture qui avait le pouvoir de gâcher sa vie.
Elle regardait partout autour d'elle lorsqu'elle décida d'essayer de connaître un peu plus celle qui lui avait proposer son aide.

"Vous enseignez quoi comme cours ?"
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   Jeu 26 Juin - 15:48

Lorsque le someil est plus fort que la raison
Elen & Ysabel


Elen regarda Ysabel avec surprise. En effet cette dernière c’était mis à rire alors que la professeure lui informer qu’elle était nouvelle et donc avait elle aussi beaucoup de mal à se repéré sur la faculté. La phrase que prononça l’étudiante par la suite l’étonna encore plus. Dire que quelques instant plus tôt cette même femme brune répondait sèchement à chaque réplique que lui sortait l’anglaise et là elle rigolait et s’amuser presque de la situation.

« Oui, ensemble on y arrivera peut-être »

Bien que ce changement de situation eu pour effet de créé un grand étonnement chez l’anglaise, la rousse devait avouer que ce changement de relation était quelques choses de positif. Peut-être que si la bonne entente continuer et s’approfondissait, Elen pourrait vraiment aidée cette étudiante à se sortie de la drogue, en tout cas elle pourrait essayer de son mieux. C’est alors qu’Ysabel reprit la route pour se dirigeait vers un chemin particulier, la rouquine fit alors confiance à l’étudiante et la suivit sur ce chemin.
Après avoir parcourue quelque mètre en distance la jeune brune le brisa pour demander à l’enseignante qu’elle était les cours qu’elle assurait à l’Université. Elen fut ravie qu’elle s’intéresse un peu à elle, il était vrais que pour le moment elles n’avaient parlé que de l’étudiante et de ses soucis d’accoutumance. Changé de sujet aller faire du bien et de plus cela permettez de maintenir une conversation entre les deux personnes.

« La physique et vous, qu’es que vous étudiez ? »
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le someil est plus fort que la raison [Ysabel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Il est fort, Il est beau, Il sent bon le sable chaud !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Princeton University  :: CAMPUS DE PRINCETON :: Where is my car ? :: Campus-