Bienvenue à Princeton !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Premier jour, première galère ¤ [Elen & Mr Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: Premier jour, première galère ¤ [Elen & Mr Alec]   Dim 29 Juin - 14:55






Elen Gillespie Ψ Alec Connolly





« Friendship... is not something you learn in school. But if you haven't learned the meaning of friendship, you really haven't learned anything. »
ΨΨ
La discussion se poursuit sur les habitudes des américains, Elen souhaitant savoir si elle pourra se plaire dans ce nouveau pays. La connaissant bien, je lui explique ce que je pense de ces gens qui me paraissent tout de même si étranges. Je lui parle d’abord des voitures étranges que j’ai pu voir circuler dans les rues quelques fois. Logiquement, ma meilleure amie me demande de lui en dire plus.

Ben t’as des voitures dont les carrosseries sont faites en cannettes de bières par exemple.

Et ça n’est vraiment qu’un seul exemple parmi beaucoup d’autres. On peut voir des voitures qui sortent de l’ordinaire où que ce soit que l’on vit, mais aux Etats-Unis les voitures faites d’objets étranges ne sont réellement pas rares. Parfois c’est un plaisir pour les yeux mais parfois on hallucine tout simplement. Et il n’y a pas que moi qui hallucine, mes élèves aussi hallucinent. En effet, j’explique à ma meilleure amie que la folie des américains m’a probablement contaminé. C’est ainsi que je réussissais à faire passer la douleur – et peut-être un peu la solitude – à mon arrivée à Princeton.

Oh oui ! Bien sûr que tu auras le droit à des bruits étranges ! Je n’oserais t’en priver tout de même !

En Ecosse, les départements de physique et de chimie étaient l’un à côté de l’autre. A Princeton, c’est aussi le cas. Il n’y a d’ailleurs pas que les élèves qui hallucinent de ma folie. Il n’y a pas qu’eux qui m’appellent le professeur fou. Non, mes collègues enseignants ne se gênent pas non plus, mais je n’en ai pas honte et c’est tout ce qui compte après tout. Je ne manque juste pas de rajouter que je suis peut-être appelé « fou » par rapport à mes origines écossaises. Elen m’annonce donc qu’elle devra partager ma réputation et je ne peux m’empêcher de penser que ce sera avec plaisir.

Deux écossais dans le corps enseignant. On va faire de sacré dégâts.

Non pas qu’on était connu pour mettre le bordel dans la salle des professeurs lorsque l’on était à Edinbourg, mais nous n’étions pas non plus connu pour être les plus silencieux. J’ai toujours aimé mettre l’ambiance, avec Bruce ce serait encore plus simple mais je vais devoir le faire seul en sachant que ma meilleure amie me suivra sans aucun problème. Voire, ce sera elle qui lancera l’ambiance, même si je pense qu’elle n’osera peut-être pas au début puisqu’elle vient tout juste d’arriver.

Oh oui, on a un corps enseignant qui est vraiment sympa ! Je ne pense pas que tu seras déçue. dis-je alors qu’elle vient de me demander s’il y a tout de même des gens sympas dans l’université.


ΨΨ

© Macha




_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 17/05/2014
☆ Copies rendues : 234
☆ Avatar : Karen Gillan
☆ Crédits : Ava :Bazzart Code: babite Gif: Trumb
☆ Etudes/Emploi : Prof de physique


MessageSujet: Re: Premier jour, première galère ¤ [Elen & Mr Alec]   Ven 11 Juil - 20:14

Premier jour, première galère
Elen & Alec

Les Etats Unis c’était tout nouveau pour la rousse, Edinbourg elle connaissait par cœur ou presque, elle y avait passé tout sa vie jusqu’à il y a quelque temps. Vous cherchez quelques choses, si ça se trouver dans la capital d’Ecosse, elle savait ou. Elle connaissait les traditions qui l’entourait, elle c’était construit une notion de normalité et d’étrangeté dans cette ville. Certes, elle savait que ce qui était normal dans sa ville ne l’était pas automatiquement dans une autre. Aujourd’hui elle avait toute une culture à découvrir et à apprendre, mais heureusement elle avait du temps devant elle pour le faire.

« Des carrosseries en cannettes de bières ? Mais ça doit être hyper dangereux. Elles n’ont jamais la résistance au frottement de l’air qu’a une carrosserie normal. A mon avis, il ne devait pas aller très haut niveau vitesse. Et imagine, il perd une cannette ? »

Bah oui, elle n’était pas prof de physique pour rien. Elen voyait toujours le problème de résistance avant l’esthétique. On avait par moment l’impression que son cerveaux avait pour noyaux centrale la physique et que c’est seulement autour que ce trouver les autres discipline. Bon, elle devait avouer qu’elle savait mettre cette partie de son esprit en veille devant un bon film de science-fiction.

« Oh, c’est trop gentil de ta part. Tu ne me croiras jamais, mais même tes explosions mon manquer ces dernière année, c’était tellement calme… »

La rouquine sourit, lui déclarait ça maintenant alors qu’à l’époque elle râler à chaque fois, bon c’était plus dans l’objectif d’embêter son ami que parce que ça l’énerver vraiment. Comme toujours elle avait l’habitude de saisir chaque instant où elle pouvait le faire enrageait. Puis la conversation dériva sur le fait que les élèves ainsi que les enseignants trouvaient qu’Alec était touché par la folie. C’est en plaisantent que l’homme déclara que c’était peut-être dû au fait qu’il était écossé, c’est alors que la rousse l’informa qu’il devrait alors partageait se titre maintenant qu’elle était arrivée.

« Oui, on va leur retourné la faculté »

Elen fit alors un clin d’œil à son ami, elle était toujours prête pour faire une blague ou deux à ses collègues, toujours prête à les taquiner, bref, elle savait ce faire remarquer. La rousse se souvient alors d’une fois ou avec ses deux amis ils avaient échangées les fameux sachets de thé si précieux pour les écossait contre des herbe infâme, mais qui rendait visuellement le même aspect. Elle revoyait leurs têtes lorsqu’ils y avaient gouté et le fou rire lui revient alors soudainement à cet instant.

« Ravie de t’entendre dire ça. Je t’avouerais que je craignais les collègues. J’avais peur qu’il soit un peu sec, renfermé. Pourquoi, je n’en sais trop rien. »

Hj : Je suis vraiment, vraiment désoler pour le grand retard.
Code by Silver Lungs

_________________
Jean-Pierre Florian « Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: Premier jour, première galère ¤ [Elen & Mr Alec]   Lun 21 Juil - 11:35


     


     

     
Elen Gillespie Ψ Alec Connolly
     


     
     

« Friendship... is not something you learn in school. But if you haven't learned the meaning of friendship, you really haven't learned anything. »
ΨΨ
Elen est nouvelle aux Etats-Unis alors que cela fait quelques années que j’y suis alors je lui raconte certaines anecdotes. Ainsi elle sera peut-être moins étonnée quand elle verra les choses étranges que peuvent construire nos voisins outre-Atlantique. Sa réaction face aux voitures faites en cannettes de bières me fait rire. Elle n’est vraiment pas professeure de physique pour rien. La voilà qui m’énumère les différents problèmes qu’ils peuvent rencontrer avec une telle voiture.

Oula non ! Je ne pense pas qu’ils soient assez fous pour aller trop vite ! C’est plus pour le show je pense.

A vrai dire je crois que tout est un peu pour le show dans ce pays surdimensionné. Ils se reposent énormément sur les apparences. Probablement la raison pour laquelle je suis considéré comme un fou. Peu nombreux sont ceux qui cherchent réellement à me connaître. Puis le fait que je fasse exploser des choses en cours – comme dans tout cours de chimie qui se respecte – doit faire que les élèves aident énormément à cette réputation.

Alors qu’elle me dit que même mes explosions lui ont manqué je ne peux m’empêcher de sourire. Au moins une personne à qui cela va faire plaisir que je fasse autant de bruit. Enfin ce n’est d’ailleurs pas parce que ça gêne les autres que je m’arrête. J’aime tellement cela et malgré que les élèves me trouvent un peu fou, je pense qu’ils ne sont pas contre non plus. Mes cours sont bien plus vivants de cette manière.

Mais j’en viens alors à exprimer la possibilité que ma réputation de fou vienne peut-être de mes origines écossaises. Elen m’annonçant qu’elle allait ainsi partager ma réputation. Chose que j’accepterais avec plaisir. L’enseignant de chimie et l’enseignante de physique, les deux écossais ; le duo de choc. Ils ne savent vraiment pas à quoi s’attendre. Nous allons envahir les couloirs avec notre accent si distingué !

C’est alors que nous en venons à parler du reste du corps enseignant. Entre les femmes insensibles à mon charme et ceux qui me trouvent fous, c’est vrai que je n’en donne pas une bien bonne image. Il est donc logique que mon amie se soucie légèrement de l’accueil qu’elle va avoir. Bien évidemment, je la rassure. Malgré ces quelques points négatifs tout le monde est très agréable. J’ai été accueilli à bras ouverts à mon arrivée et je suis certain qu’ils en feront de même pour Elen.

Bon, c’est sûr qu’ils n’ont pas le côté sociable que nous autres écossais avons mais j’essaie de les faire évoluer. dis-je en souriant.

Après tout, est-ce que quelqu’un peut battre le niveau de sociabilité d’un écossais ? Je ne pense pas. C’est pour cela que j’essaie de les rendre de plus en plus agréables. Bientôt ils vont tous avoir un super accent écossais et ils vont même essayer d’obtenir la double nationalité. Bon je m’emballe peut-être un peu là …

   
ΨΨ
       

© Macha

     

     

H.S.:
 

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Premier jour, première galère ¤ [Elen & Mr Alec]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier jour, première galère ¤ [Elen & Mr Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Je fais le grand saut dès le premier jour |Urgent - Mia | => Fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Aide pour Hen [Toutes les Aides] - EN PAUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Princeton University  :: CAMPUS DE PRINCETON :: Open your book and study ! :: Salle des professeurs-