Bienvenue à Princeton !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 I am and always will be the optimist | Loane & Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Dim 23 Mar - 8:47


     

     

      Loane  & Alec
      Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident.
Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison.

Une petite balade dans le parc un samedi matin. Quoi de mieux ? Par ce beau ciel bleu, pas grand-chose je dois dire. Ne pas se réveiller trop tard un jour de congés, c’est très apprécié. Même s’il est aussi parfois agréable de faire une grasse matinée. Ma semaine n’a pas été des plus mirobolantes, rien de particulier ni d’extraordinaire ne m’est arrivé. Quelques moments d’engueulades, quelques moments de rigolades, une semaine classique à l’université. Ah et puis bien sur des explosions en cours ! Comment oublier cela ! J’aime mon métier par-dessus tout, je suis passionné, et cela doit aider à me rendre aussi joyeux tous les jours, cependant il est toujours agréable d’avoir des jours de repos pendant lesquels je peux faire ce qu’il me plait.

Je me balade, loin dans mes pensées, dans ce parc plein de verdure, avec les rayons du soleil qui pénètrent entre les feuilles des arbres. Un paysage magnifique en cette matinée, il faut l’avouer. Je regarde les gens autour de moi, la dame qui promène son chien, le père avec ses enfants, le couple sur le banc, tous ont une histoire à raconter, et moi qui adore regarder les gens passer pour essayer de comprendre leur histoire, je suis servi. Alors me voilà en train de regarder tous les gens qui sont autour de moi sans réellement regarder où je vais mais je ne vois pas la jeune fille qui fait son jogging et remarque elle n’a pas dû me voir non plus puisqu’on se rentre dedans bien comme il faut. Je me retrouve le dos au sol et la jeune fille sur moi. Enfin je dis jeune mais je n’en sais trop rien en fait. La regardant comme ça elle parait avoir la trentaine mais les apparences peuvent être trompeuses.
     
BY .TITANIUMWAY


_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 18/03/2014
☆ Copies rendues : 51
☆ Avatar : Jennifer Morrison.
☆ Crédits : © cassiopeia.
☆ Etudes/Emploi : Lieutenant de police.
© emma-mary-margaret.

MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Mar 1 Avr - 13:56

I am and always will be the optimist
Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à nous-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée, il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas être trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme.


Après une journée d'enfer au travail, la veille au soir, j'avais décidé d'aller boire un verre pour me changer les idées et surtout pour oublier un peu cette affaire qui me prenait pas mal la tête en ce moment. Seulement vu le mal de tête que j'avais eu au réveil, je n'avais pas du me contenter que d'un verre finalement. Toutefois, impossible de dire combien j'en avais réellement bu. Cela pouvait être deux comme cinq, qui sait ? Toujours est-il que ce matin-là, j'avais décidé d'aller courir un peu pour faire passer ce mal de tête et changer d'air. Une fois ma douche prise et mes vêtements de sport enfilés, j'avais pris la direction du parc. Mes écouteurs dans mes oreilles, je m'étais ensuite mise à courir doucement, tout en occultant tous les problèmes que je rencontrais actuellement dans mon travail. Tellement partie dans mes pensées, sans même m'en rendre compte, j'étais entrain de foncer sur un homme et ce n'est que quelques secondes plus tard, après que tous les deux nous nous soyons rentré dedans, que j'avais réalisé ce qui venait de se passer. Passant une main sur mon front, j'avais ensuite posé mon regard sur la personne que j'avais percuté sans le vouloir et avait prit la parole :

« Je suis désolée, je ne vous ai pas vu arriver face à moi. Ça va, vous ne vous êtes pas trop fait mal ? »

Regardant ensuite autour de nous, je lui avais montré le banc qui se trouvait non loin de là et avait ajouté, en esquissant un léger sourire :

« On pourrait peut-être s'asseoir sur ce banc le temps que la douleur passe non ? A moins que vous n'ayez autre chose à faire dans l'immédiat, auquel cas je ne vous retiendrai pas plus longtemps. »



made by pandora.





Dernière édition par Loane C. Roberts le Sam 12 Avr - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Mer 2 Avr - 13:39


     

     

     Loane  & Alec
     Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident.
Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison.

La personne en question se relève très rapidement et j’en fais de même. Je suis désolée, je ne vous ai pas vu arriver face à moi. Ça va, vous ne vous êtes pas trop fait mal ? Je la regarde sans dire quoi que ce soit. J’avoue que je suis un peu sonné. Se faire percuter par une personne qui court et se retrouver les fesses au sol sans s’en rendre compte ça perturbe un peu. Je ne fais qu’un signe de tête montrant que je suis présent et qu’il n’y a eu aucune conséquence physique. Précisément physique, niveau intellectuel je n’en sais rien, étant déjà bien fou au naturel ça n’a peut-être rien changé.

Inconsciemment, je me dirige vers un banc non loin de nous afin de pouvoir reprendre mes esprits. Je n’ai pas remarqué mais la coureuse pensait à la même chose. On pourrait peut-être s'asseoir sur ce banc le temps que la douleur passe non ? A moins que vous n'ayez autre chose à faire dans l'immédiat, auquel cas je ne vous retiendrai pas plus longtemps. Je m’assoie et lève les yeux vers elle. Sa dernière phrase m’a un peu interpellé. C’est déjà rare que les gens restent auprès de la personne qu’ils viennent de percuter, c’est plutôt du genre à demander si ça va et à repartir en courant lorsque la personne les rassure que tout va bien même si ce n’est que par politesse. De plus, elle paraît très poli, à ne pas vouloir envahir l’intimité de quelqu’un qu’elle vient à peine de rencontrer. Quelqu’un de très respectueux en tout cas, c’est le moins que je puisse dire.

Oh non mais il n’y a pas de souci ! Un petit bleu aux fesses et un chamboulement de mes neurones mais ça de toute façon ça ne change pas de d’habitude ! Apparemment j’ai à peu près reprit mes esprits pour pouvoir dire quelque chose comme cela, ou alors je suis simplement encore plus sonné que d’habitude mais bref ce n’est pas grave. Cependant j’ai tout de même la tête qui tourne un petit peu et le fait d’être assis n’arrange pas tout donc j’en arrive carrément à m’allonger sur le banc, la main posée sur la tête. Je tourne seulement le regard vers la jeune femme afin d’éviter de trop bouger la tête pour ne pas chambouler mes neurones plus qu’ils ne le sont déjà. Vous n’êtes pas obligé de rester vous savez, ça va passer. dis-je avec un sourire.
     
BY .TITANIUMWAY


_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 18/03/2014
☆ Copies rendues : 51
☆ Avatar : Jennifer Morrison.
☆ Crédits : © cassiopeia.
☆ Etudes/Emploi : Lieutenant de police.
© emma-mary-margaret.

MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Ven 11 Avr - 17:16

I am and always will be the optimist
Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à nous-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée, il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas être trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme.


Après avoir percuté le jeune homme, je m'étais excusée et lui avait proposé d'aller nous asseoir sur un banc non loin de là, le temps de nous remettre de nos émotions. Inquiète, j'avais tenu à savoir si je ne lui avais pas fais mal, lui proposant même de resté assis le temps que la douleur s'en aille totalement, quand ce dernier avait prit la parole à son tour en me disant que je n'étais pas obligée de rester, que la douleur passerait certainement. Secouant alors doucement la tête de gauche à droite, j'avais alors répondu en esquissant un sourire :

« Non, non je n'irai nulle part. Je n'ai rien à faire et plutôt que d'aller m'ennuyer en attendant de reprendre mon service, je préfère rester ici et profiter de prendre l'air, tout en faisant connaissance avec vous... Enfin sauf si vous avez quelque chose de mieux à faire, ce que je comprendrais totalement. »

Sortant ensuite mon téléphone portable de ma poche, pour le mettre en vibreur, j'avais de nouveau pris la parole, tout en plongeant mon regard dans celui de l'homme que j'avais lamentablement percuté, rangeant par la même occasion mon portable :

« Vous venez souvent vous promenez dans ce parc ou c'est la première fois ? »

En tant que lieutenant de police, je me devais d'être en forme et c'est pour cela que je venais souvent courir dans le parc. Mais de mémoire, jamais je n'avais vu cet homme auparavant. Alors soit il ne venait pas dans les mêmes tranches horaires que moi, soit c'était la première fois qu'il venait ici. Enfin bon peu importe, si je lui avais posé cette question, c'était surtout pour lancer la conversation, pas pour me renseigner sur ses habitudes. Détachant ensuite mon regard de celui du promeneur, un court instant, j'avais rapidement reprit la parole, toujours avec le sourire aux lèvres :

« Oh fait on pourrait peut-être se tutoyer non ? Après tout, on doit avoir à peu près le même âge, donc ce serait bête de continuer à se vouvoyer, comme si nous étions deux petits vieux, non ? »



made by pandora.





Dernière édition par Loane C. Roberts le Sam 12 Avr - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Sam 12 Avr - 13:11


     

     

     Loane  & Alec
     Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident.
Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison.

Allongé sur ce banc, la main posée sur la tête comme si cela allait changer quelque chose au fait que je sois sonné, je regarde la demoiselle secouer la tête de gauche à droite. Je viens de lui proposer de ne pas rester, au cas où elle ait quelque chose de plus important à faire, mais elle refuse. Non, non je n'irai nulle part. Je n'ai rien à faire et plutôt que d'aller m'ennuyer en attendant de reprendre mon service, je préfère rester ici et profiter de prendre l'air, tout en faisant connaissance avec vous... Enfin sauf si vous avez quelque chose de mieux à faire, ce que je comprendrais totalement. Toujours cette politesse que j’admire chez une personne. Reprendre de son service ? Serait-elle infirmière, chirurgienne ? Je la regarde plus précisément. C’est une très jolie femme brune qui a l’air bien dans son corps et de s’entretenir énormément. Je ne connais pas personnellement de chirurgiens mais l’idée que je m’en fais c’est plutôt qu’ils n’ont pas le temps de prendre soin d’eux tellement le travail leur en demande beaucoup. Je mets donc de côté la possibilité qu’elle fasse un métier dans le domaine de la santé. Avant de reprendre votre service ? Vous faites quoi comme métier ? Ma nature curieuse peut parfois me jouer des tours mais je préfère toujours parler des autres que de moi-même. En plus de cela soit je suis curieux soit je suis timide. Le côté curieux est parfois plus agréable, et fasse à une si jolie demoiselle je ne peux me retenir de vouloir en savoir un petit peu plus.

Autour de nous la vie continue. Les gens vont et viennent. Une grande majorité lance un regard vers notre banc et je ne leur en veux pas. Ce n’est pas tous jours qu’on voit un homme allongé sur un banc avec une fille assise à ses côtés, simplement en train de discuter. Mon regard se perd légèrement vers le ciel que je vois à travers les feuilles des arbres. Ce parc est un endroit très agréable, je regrette de ne venir que pour la première fois. A l’avenir je viendrais surement m’y balader plus souvent. C’est un endroit parfait pour se ressourcer en plein weekend. C’est alors que je suis ramené à la réalité lorsque la coureuse se met à parler. Vous venez souvent vous promenez dans ce parc ou c'est la première fois ? Je dirige mon regard vers elle, tout en évitant toujours de trop bouger ma tête. Je sens que mes neurones se remettent en place petit à petit mais je préfère éviter de brusquer les choses. A vrai dire c’est la première fois. Puis j’ajoute avec un grand sourire. Je ne reviendrais peut-être pas de sitôt si je percute des coureuses à chaque fois. A vrai dire, en la regardant mieux, je ne serais pas contre me faire percuter par une jolie femme comme elle à chacune de mes balades dans ce parc. Cette pensée me fait sourire puis me fait aussi repenser au fait que j’ai trente-sept et que je suis toujours célibataire. Ah si ma mère me voyait aujourd’hui … Elle me présenterait des tas de femmes afin que je trouve chaussure à mon pied … Mais elle n’est plus là pour prendre soin de moi.

Je chasse vite cette pensée de mon esprit. Je ne veux pas gâcher une si belle journée avec des pensées négatives. Je me doute que si mes parents étaient toujours là je n’en serais peut-être pas là où j’en suis aujourd’hui. Je serais peut-être toujours en Ecosse, dans mon pays natal, entouré de mes amis les plus proches. Et me voilà à nouveau avec les pensées qui divaguent. Oh fait on pourrait peut-être se tutoyer non ? Après tout, on doit avoir à peu près le même âge, donc ce serait bête de continuer à se vouvoyer, comme si nous étions deux petits vieux, non ? Je redresse légèrement la tête et lui tend ma main. T’as bien raison ! Moi c’est Alec, enchanté ! Elle n’a pas l’air de vouloir partir, non pas que cela me gêne, mais autant faire des présentations officielles si nous allons passer un peu de temps à discuter.
     
BY .TITANIUMWAY


_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 18/03/2014
☆ Copies rendues : 51
☆ Avatar : Jennifer Morrison.
☆ Crédits : © cassiopeia.
☆ Etudes/Emploi : Lieutenant de police.
© emma-mary-margaret.

MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Sam 12 Avr - 13:48

I am and always will be the optimist
Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à nous-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée, il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas être trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme.


Si on m'avait dit qu'en allant prendre l'air dans ce parc je rencontrerai quelqu'un, je ne l'aurai certainement pas cru. Et puis voilà la rencontre... Si je n'avais pas percuté cet homme, sans doute que l'on serait passé l'un à côté de l'autre sans même nous regarder ou sans même se remarquer allez savoir. Ce qui arrivait souvent dans ce parc d'ailleurs. L'une des choses les plus importantes dans mon métier, c'était de porter secours aux personnes qui venaient nous voir ou aux personnes que nous étions amenés à rencontrer lors de nos interventions, alors il était évident que je n'allais pas partir en laissant l'homme que j'avais percuté tout seul dans cet immense parc. Ayant parlé à demi-mot de reprendre mon service, l'homme m'avait alors demandé quel était mon métier, ce à quoi j'avais répondu en souriant :

« Houlà, si vous saviez... Je suis lieutenant de police. »

Ayant ensuite demandé à ce dernier si c'était la première fois qu'il venait ici, je ne pu m'empêcher de sourire à l'entente de sa réponse. Tout de même, ce n'est pas tous les jours qu'elle percutait quelqu'un en faisant son jogging, donc il n'avait rien à craindre en revenant dans ce parc, si je m'y trouvais en même temps. Ben oui quoi, habituellement je n'étais pas perdue dans mes pensées au point de voir ce qu'il se passait autour de moi, quand je courais. Tout en posant mon regard sur "ma victime", j'avais donc repris la parole :

« Vous savez, ce n'est pas tous les jours que je percute quelqu'un en courant. C'est même la première fois que ça m'arrive d'ailleurs. »

Ce dernier répondant ensuite à ma proposition de se tutoyer et à ma présentation, j'avais alors ajouté :

« Enchantée de faire ta connaissance Alec. Et alors... tu fais quoi dans la vie ? »

Après tout, il savait le métier que je faisais mais moi, à part son prénom, je ne savais encore rien de lui, si ce n'est que c'était la première fois qu'il venait dans ce parc.



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Sam 12 Avr - 16:03


     

     

     Loane  & Alec
     Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident.
Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison.


Houlà, si vous saviez... Je suis lieutenant de police. Wow, lieutenant de police. Son physique parfait ne m’étonne alors plus du tout mais je vais devoir me tenir à carreaux. Non pas que j’ai l’habitude d’être un délinquant mais on ne sait jamais, une trop grosse crise de folie incontrôlée et elle pourrait m’enfermer. En plus de cela, on m’a dernièrement proposé d’aller sonner chez les hommes en blouse blanche pour me faire soigner. Cette femme pourrait penser de même et elle aurait plus de possibilité pour m’obliger à y aller. Seulement je n’ai pas envie d’y aller. J’aime ma folie telle qu’elle est et elle m’aide énormément à faire face à des journées difficiles. Aujourd’hui n’étant, pour l’instant, pas une de ces journées, elle n’aura peut-être pas l’occasion de me voir dans cet état. A voir.

Vous savez, ce n'est pas tous les jours que je percute quelqu'un en courant. C'est même la première fois que ça m'arrive d'ailleurs. Je ne peux m’empêcher de rigoler à sa remarque. Je ne peux pas en dire autant puisque ma première fois dans ce parc, me voilà en train de percuter quelqu’un. Les pourcentages ne sont pas en ma faveur, il faut l’avouer. Ayant moins la tête qui tourne je décide de prendre le risque de m’asseoir et me remettre droit. J’y vais doucement et tout à l’air de rester en place dans mon cerveau donc je suis assez content. Enchantée de faire ta connaissance Alec. Et alors... tu fais quoi dans la vie ? Je me tourne vers ma nouvelle rencontre. Je suis prof de chimie à l’université. Moins mouvementé que son métier de policière, quoi que parfois je fais exploser pas mal de choses alors ça met de l’ambiance dans le cours. Mais de toute manière ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas aussi passionnant. Je suis heureux de faire ce que je fais, c’est certain que je ne me verrais pas enseigner en lycée ou encore moins au collège, mais en université c’est vraiment sympa. Il y a quelque chose avec le fait que les étudiants soient des adultes qui rend l’enseignement bien plus intéressant. Les élèves ont choisi d’être ici, et encore plus lorsqu’ils m’ont en tant que prof puisque ce n’est pas tous les jours de tout repos. Qu’est-ce qui t’as attiré vers ce métier? Ce n’est pas quelque chose d’anodin et je me suis toujours demandé ce que les gens peuvent ressentir pour avoir envie de devenir policier. J’ai toujours imaginé les raisons dramatiques comme la perte des parents et l’envie de rechercher leur tueur ou ce genre de choses. Un peu comme dans les films. Côtoyer une vraie lieutenant de police est donc le bon moment pour voir si les émissions de télévisions se basent sur des faits réels ou non.
     
BY .TITANIUMWAY


_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 18/03/2014
☆ Copies rendues : 51
☆ Avatar : Jennifer Morrison.
☆ Crédits : © cassiopeia.
☆ Etudes/Emploi : Lieutenant de police.
© emma-mary-margaret.

MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Mar 10 Juin - 6:58

I am and always will be the optimist
Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à nous-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée, il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas être trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme.


Habituellement je ne clamais à qui voulait l'entendre que je faisais parti de la police locale, mais je ne sais pas pourquoi, quand Alec m'avait demandé qu'elle était mon métier, je n'avais pas hésité une seule seconde à lui répondre. Après tout qu'importe, ce n'était pas une honte de travailler dans la police, enfin du moins ça ne devait pas en être une. Mais quelle idiote je faisais, en l'entendant se présenter et me dire qu'il était proche de chimie, je venais seulement de réaliser que si je connaissais son prénom, lui ne connaissait pas encore le miens. Secourant alors doucement la tête de gauche à droite, j'avais pris la parole à mon tour pour me présenter correctement à Alec :

« Au fait, moi c'est Loane. Je suis assez douée pour demander des détails aux autres, mais pour ce qui de donner mon prénom, il faut croire que j'ai plus de mal. En même temps, dans le cadre de mon travail, je me présente plus comme Lieutenant Roberts, que par mon prénom. »

Repensant ensuite au métier qu'Alec exerçait, je n'avais pu m'empêcher de sourire à nouveau, avant de reprendre la parole. La chimie... Ces cours-là je ne risquais pas de les oublier. Non seulement, j'en avais passé des heures à copier les leçons de chimie pour faire plaisir à ma prof, mais en prime je n'étais tellement pas douée dans cette matière, qu'il m'était déjà arrivé par le passé, de provoquer un début d'incendie. Heureusement, grâce à mes bons réflexes, j'avais réussi à l'arrêter à temps, mais je suis certaine que cette prof et mes camarades de classe n'ont pas non plus oublié ce fâcheux épisode.

« La chimie hein ? Et bien vous aussi vous avez du courage. Vous n'avez pas peur que l'un de vos étudiants mette le feu à votre salle de classe lors de vos expériences ? »

Ma phrase terminée, Alec avait à son tour pris de nouveau la parole pour me demander ce qui m'avait poussé à faire ce métier, ce après quoi mon sourire avait quelque peu disparu l'espace d'un instant, avant de revenir enfin, alors que j'avais finalement repris la parole à l'égard d'Alec :

« J'ai toujours aimé les métiers qui bougent et puis, mes parents m'y ont poussé aussi... dans un sens. »



made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   Jeu 12 Juin - 9:40

Loane & Alec ₰ I am and always will be the optimistic

Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident.
Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison.

 

 
Se prendre une joggeuse en se baladant dans un parc n’est pas la première chose à laquelle on pense. Surtout lorsque l’on est comme moi, pas très sportif. Ah mon côté geek. Et un geek face à une policière … Aucune idée de ce que ça donne mais pour l’instant ça commence bizarrement. Je me suis remis du choc frontal, ma tête va mieux, enfin en ce qui concerne ce choc, pour le reste je ne sais pas.

Au fait, moi c'est Loane. Je suis assez douée pour demander des détails aux autres, mais pour ce qui de donner mon prénom, il faut croire que j'ai plus de mal. En même temps, dans le cadre de mon travail, je me présente plus comme Lieutenant Roberts, que par mon prénom.

C’est vrai que je ne connaissais pas son nom alors qu’elle connaissait le mien. Mais on enchaîne rapidement sur ce que je fais dans la vie. Un choc et voilà où ça nous mène : on fait connaissance sur le banc d’un parc. Pas anodin comme lieu de rencontre tout de même. Je lui réponds donc que je suis professeur de chimie à l’université et Loane se met à sourire.

La chimie hein ? Et bien vous aussi vous avez du courage. Vous n'avez pas peur que l'un de vos étudiants mette le feu à votre salle de classe lors de vos expériences ?

Ah si tu savais le nombre de fois où j’ai brulé les rideaux des salles quand j’étais étudiant ! C’est le plaisir de la chimie : tout faire exploser ! Et c’est comme ça que les élèves apprennent les gestes à ne pas faire.

Oui, je suis fou ! Pas de doute là-dessus ! Mais j’ai justement très bien trouvé ma matière ! Ah la chimie et ses aventures, ou mésaventures selon les jours. Au moins je sais que je ne m’ennuie pas quand je vais en cours, surtout avec les dernières années. Avec eux on cherche même à faire exploser les choses des fois. On fait des bêtises pour voir les conséquences que cela a. Quel bonheur !

Je demande alors à la joggeuse ce qui l’a amené à être dans la police. Mon métier n’est pas si étonnant que cela – à part le côté explosion dans tous les sens – mais le sien … Il faut le vouloir pour y entrer, et il faut souvent une motivation particulière.

J'ai toujours aimé les métiers qui bougent et puis, mes parents m'y ont poussé aussi... dans un sens.

Ah ils étaient dans la police aussi ?

Sans le savoir, la phrase qu’il ne fallait peut-être pas dire est sortie, mais en même temps que dire d’autre ? Je n’ai jamais compris le principe des parents qui poussent leurs enfants à faire quelque chose. Je ne me doute juste pas que ce n’est pas de la façon dont je pense.
©clever love.

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I am and always will be the optimist | Loane & Alec   

Revenir en haut Aller en bas
 

I am and always will be the optimist | Loane & Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Molly ❥ I am and always will be the optimist. The hoper of far-flung hopes and the dreamer of improbable dreams.
» Yukai or the.. Full - Metal - Optimist !
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» passer ton visage à tabac, qu'enfin plus personne n'en veule ✖ ALEC & AZYLIS
» Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Princeton University  :: VILLE DE PRINCETON :: Some green spaces. :: Parc-