Bienvenue à Princeton !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 La suite au prochain épisode | Milena & Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Mar 11 Mar - 0:03

Milena-June Bradford & Alec J. Connolly
La suite au prochain épisode

       

       
Ah ! Une journée toute bête et toute simple qui commence ! Un bon réveil tranquille, un bon thé pour commencer la journée, le soleil brille dehors et je suis même en avance alors tout va comme sur des roulettes. C'est une bonne journée qui s'annonce et ça rend joyeux. Premier thé bu, habillé et propre je m'en vais à l'université. Aujourd'hui je n'avais pas envie de prendre ma voiture, la marche de temps en temps cela fait du bien et avec ce beau soleil pourquoi ne pas en profiter ? Une fois arrivé à l'université je fais un premier arrêt à la machine pour me prendre mon deuxième thé. Les origines écossaises ne sont jamais bien loin et ce rite du thé à longueur de journée me colle à la peau. Il faut dire qu'on bon thé bien chaud c'est toujours tellement agréable. Ensuite direction l'ascenseur pour monter en salle des professeurs. Bon d'accord c'est bien de marcher mais en intérieur il ne fallait pas exagérer non plus ! A l'extérieur, sous les rayons du soleil pourquoi pas ! Mais en intérieur, autant prendre l'ascenseur, il n'y a pas de soleil qui pourrait me ressourcer. Une fois dans l'ascenseur, bouton appuyé, et prés à décoller, les portes commencent à se fermer quand j'entends quelqu'un crier pour demander de retenir l'ascenseur. Rapidement je réussis à appuyer sur le bouton d'ouverture des portes et une jeune demoiselle se faufile entre celles-ci. Bonj... Je lève la tête pour la saluer par politesse quand je reconnais son visage. Bonjour. C'est la vendeuse de billet du cinéma que j'ai rencontré quelques jours plus tôt. Les souvenirs de cette soirée chaotique défiles dans ma tête, je n'étais réellement pas dans un bon état ce soir là, et pourtant je n'avais pas bu. Mon premier reflex est d'espérer qu'elle ne me reconnaisse pas mais des idiots qui agissent comme moi il ne doit pas y avoir des milles et des cents alors cette idée me sort vite de l'esprit. Je décide donc de m'excuser à nouveau tout en prenant cela à la rigolade comme je sais si bien le faire, un grand sourire sur mon visage et limite en rigolant. Je suis vraiment désolé pour l'autre jour au cinéma. Comment dire ... je n'étais pas moi-même ! Je continue sur le ton de la rigolade en faisant à moitié un air de chien battu. Vous me pardonnez ? Mais au fond de moi je m'en veux à mort. Ce soir là en rentrant chez moi je m'étais jsute dis "au pire, je ne la reverrais jamais" et au final la voilà avec moi dans l'ascenseur, à l'université de Princeton où je travaille et il était fort probable qu'elle soit étudiante et non une nouvelle professeure que je n'aurais pas encore rencontré.
       
       
Codes par Wild Hunger.

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 09/02/2014
☆ Copies rendues : 646
☆ Avatar : lily collins
☆ Crédits : ©tumblr ©episkey.
☆ Etudes/Emploi : en 2eme année de psychologie et vendeuse à la billetterie du cinéma à mi-temps

MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Mar 11 Mar - 12:30

© tumblr

La suite au prochain épisode...

Des erreurs, on en fait tous. En général, ça part d'un bon sentiment, on veut garder un secret pour protéger un être cher, ou prendre de la distance par rapport à la personne que l'on est devenue. Parfois on ne sait même pas comment on a fait pour en arriver là. Mais il arrive aussi que l'on se rende compte de notre erreur juste à temps pour rectifier le tir. Dans tous les cas, les erreurs ne restent jamais sans conséquences, elles nous donnent une leçon que l'on aurait pas retenu sinon. Et avec un peu de chance, on ne retombe pas dans le panneau.

Et une nouvelle journée qui commence. En ce moment j'avais l'impression d’enchaîner conneries sur conneries. J'espère juste que aujourd'hui allait être une journée différente des autres. Entre le fait de m'être bourrée la gueule au point de me ridiculiser en beauté à une soirée, celui de l'épisode plutôt bizarre avec ce client au cinéma tout aussi bizarre, et celui de m'être fait prendre par l'un des pions de l'université à rendre mon déjeuner dans la cuvette des toilettes, je crois que j'avais fait fort ces derniers jours. Ce dernier événement restant tout de même la cerise au dessus du gâteau. J'allais devoir faire profil bas pendant un petit moment puisqu'il m'avait à l’œil et je le savais. Quelque chose dont je me serais bien passé tiens. Mais bon, c'est comme ça, je dois juste faire avec et me reprendre sérieusement en main. A commencer par être à l'heure en cours. Je me précipite alors vers l'ascenseur déjà en train de se refermer. « Retenez les portes s'il vous plait ! ». Juste à temps, la personne déjà à l’intérieur arrive à retenir les portes et je me fraye un passage pour le rejoindre. « Bonj... ». Je ne le reconnais pas tout de suite, et pourtant il a un physique assez atypique. Le fait qu'il se soit arrêter en plein milieu de sa phrase me mets tout de même la puce à l'oreille et je relève les yeux vers lui. « Bonjour. ». Sérieusement, je n'avais vraiment pas besoin de ça par dessus le marché. C'est le type étrange du cinéma l'autre soir. Qu'est-ce qu'il fou à l’université bordel. Ouais, je sais, il n'y a pas trente six solutions. Soit c'est un étudiant un peu plus vieux que la moyenne d'âge ici, mais ça m'étonnerait fortement. Soit il fait parti du personnel, ce qui est bien plus probable et bien plus embarrassant pour le coup. Quoi qu'il a l'air plus embrassé que moi. Après tout, je n'ai rien à me reprocher, il m'avait seulement posé une question à laquelle j'avais répondu. C'est lui qui était parti en cacahuète après ça. Je me dit tout de même que heureusement que cette soirée s'est terminée comme elle s'est terminée, sinon j'aurais eu encore plus de problèmes que j'en ai actuellement. Non mais il est sérieux là ? Pour les excuses à la limite je comprends. Mais c'est plutôt son attitude qui me gêne. On dirait que c'est moi l'adulte et lui l'enfant. Un très très très jeune enfant. « Allez vous faire soigner ça ne vous fera pas de mal. ». J'ai bien conscience d'être amer mais franchement je n'en ai rien a carrer. Je suis de mauvaise humeur et il ne fait que rajouter une couche dans le pot déjà plein à craquer. J'ai aussi parfaitement conscience qu'en m'adressant comme ça à une personne du corps enseignant je risque de m'attirer des ennuis. Mais en le voyant, mes bonnes résolutions ont volé en éclat et je me dis que, franchement, je ne suis plus à ça près. Un de plus ou un de moins, ein...
© _Viviie.



_________________
    milena-june bradford
    Je dis simplement qu'il faut tout mettre en oeuvre pour parvenir à tirer profit, même de la situation la plus destructrice. J'insiste sur les épreuves parce que celles-ci restent inévitables. Rien ne sert de discourir, d'épiloguer des heures durant sur la souffrance. Il faut trouver des moyens pour l'éliminer et, si on ne le peut pas, l'accepter, lui donner sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Mar 11 Mar - 18:55

Milena-June Bradford & Alec J. Connolly
La suite au prochain épisode

       

       
Ah bah au moins elle est directe dans sa réponse, ça je ne peux pas le lui reprocher. Elle a l’air de mauvaise humeur mais moi je suis de très bonne humeur et ce n’est pas une réponse comme celle qu’elle vient de me donner qui me gâchera ma journée d'aujourd’hui. Oh que non ! Me faire soigner, c’est une chose qui peut revenir fréquemment chez les gens qui ne me connaissent pas, et à vrai dire cela me fait toujours rigoler. Et aujourd’hui ça ne rate pas, je m'explose presque de rire. De la voir presque énervée n’arrange pas ma réaction, quand je suis de bonne humeur cela me fait encore plus rire de voir quelqu'un d'énerver et je veux toujours plus les titiller. Oh oui j'y ai déjà pensé ! Mais ça ne serait pas marrant ! La gêne que j'avais pu ressentir à son entrée dans l'ascenseur était partie aussi rapidement qu'elle était venue. Je me pose contre le mur de l'ascenseur et en appuyant sur le bouton du 2ème étage où se situait la salle des profs, je prends à nouveau la parole. Ça serait enlever de la folie dans un monde déjà tellement fou ! Ça serait tellement triste ! Je me tourne vers elle. Quel étage ? Une fois sa réponse donné et le bouton correspondant appuyé je croise les bras, posé sur le mur, et un grand sourire sur le visage. Mon regard est posé sur elle, sur son visage qui paraît énervé ou alors plutôt agacé par mes mots et ma façon d'agir. Ah quel plaisir d'être un prof aussi fou que je le suis !
       
       
Codes par Wild Hunger.

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 09/02/2014
☆ Copies rendues : 646
☆ Avatar : lily collins
☆ Crédits : ©tumblr ©episkey.
☆ Etudes/Emploi : en 2eme année de psychologie et vendeuse à la billetterie du cinéma à mi-temps

MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Mer 12 Mar - 15:41

© tumblr

La suite au prochain épisode...

Des erreurs, on en fait tous. En général, ça part d'un bon sentiment, on veut garder un secret pour protéger un être cher, ou prendre de la distance par rapport à la personne que l'on est devenue. Parfois on ne sait même pas comment on a fait pour en arriver là. Mais il arrive aussi que l'on se rende compte de notre erreur juste à temps pour rectifier le tir. Dans tous les cas, les erreurs ne restent jamais sans conséquences, elles nous donnent une leçon que l'on aurait pas retenu sinon. Et avec un peu de chance, on ne retombe pas dans le panneau.

Je m'attendais probablement à tout, sauf à ça. Le mec à côté de moi explose littéralement de rire. Mais il est taré. Il n'est pas bien. Faut vraiment qu'il aille consulter le pauvre. C'est limite si il ne fait pas un peu peur sur les bords. « Oh oui j'y ai déjà pensé ! Mais ça ne serait pas marrant ! ». Parce que là c'est marrant pour lui ? Moi je trouve plus ça bizarre et effrayant que marrant. Ce serait même le dernier mot que j'aurais utilisé pour qualifier cette situation. Bordel, je me dis que heureusement que la soirée de l'autre soir c'est terminée comme elle s'est terminée car si je l'avais terminée avec lui, j'ai peur de ce que serait devenue ma personne. Je ne m'inquiète plus de quelques problèmes que j'aurais pu avoir avec l'université désormais. Mais plutôt à un enlèvement et une séquestration. Ce type est fou. Dans le mauvais sens du terme. Il se laisse alors aller contre la paroi de l'ascenseur en appuyant sur le bouton de son étage. Celui réserver aux profs et aux machins administratifs. Si j'avais encore un doute sur son identité, je n'en ai plus un seul. Il fait effectivement parti du personnel de l'établissement. « Ça serait enlever de la folie dans un monde déjà tellement fou ! Ça serait tellement triste ! Quel étage ? ». Je pense pendant un petit instant à sortir de là et à prendre l’escalier. Après tout, un peu de sport ne me ferait pas de mal et puis je n'ai aucune envie de partager deux mètres carrés en sa compagnie. Mais il est trop tard, les portes sont déjà fermées et l'ascenseur a commencé à bouger. « L'étage le plus éloigné possible du votre. ». Je me demande quel boulot il a au sein de l'université. Vu sa tête et sa folie, je pencherais facilement pour un professeur de physique ou de chimie ou un truc dans ce domaine là. Après tout, même si il y en a qui disent que les apparences sont souvent trompeuses, on ressemble bien plus à notre physique que ce que l'on veut bien croire. Certes, il y a des stéréotypes, mais ils ne sont pas si éloignés que ça de la réalité. Après tout, je m'en fiche. Je suis bien contente de ne pas l'avoir dans ma filière, c'est tout ce qui m'importe. Je lui lance un regard qui lui fait comprendre que je le prends pour un fou et hausse les épaules. « Je connais le numéro d'un bon psy' dans le coin si vous en avez besoin. ». C'est ma mère qui l'avait contacté alors qu'elle avait appris que j'allais partir pour Princeton. Avec tous les problèmes que j'ai, elle voulait que je poursuive la thérapie que je suivais en angleterre. Évidemment, je ne suis jamais allée à aucune des séances et je n'irais probablement jamais. Mais ce numéro pourrait peut-être servir à quelqu'un d'autre que moi : suivez mon regard...
© _Viviie.



_________________
    milena-june bradford
    Je dis simplement qu'il faut tout mettre en oeuvre pour parvenir à tirer profit, même de la situation la plus destructrice. J'insiste sur les épreuves parce que celles-ci restent inévitables. Rien ne sert de discourir, d'épiloguer des heures durant sur la souffrance. Il faut trouver des moyens pour l'éliminer et, si on ne le peut pas, l'accepter, lui donner sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Jeu 13 Mar - 12:50

Milena-June Bradford & Alec J. Connolly
La suite au prochain épisode

     

     
Et la voilà repartie avec ses histoires de psy’. Je suis d’accord que je peux être un peu foufou sur les bords mais il ne faut tout de même pas exagérer. La blague est bonne une fois mais deux … Ok mon attitude l’autre soir au cinéma avait été très bizarre et possiblement inquiétante pour elle. J’ai dû paraître pour un psychopathe, et même si c’est ce que je suis parfois je me suis excusé, en prenant ça à la rigolade oui, mais mieux vaut rire d’un moment de honte que d’en pleurer. C’est meilleur pour la santé. Elle doit donc vraiment être de mauvaise humeur aujourd’hui pour réagir comme cela. Ou alors elle est tout le temps comme ça, auquel cas je suis bien contente qu’elle ne soit pas dans le cursus physique-chimie. Elle n’aurait pas du tout apprécié mes cours. Même si je suis fou et que je fais des choses parfois folles en cours, c’est le principe d’un cours de chimie : tout faire exploser ! C’est le plus marrant avec la chimie, et c’est une des meilleures façons pour apprendre les effets des mélanges. Gardes-le, il te sera peut-être plus utile. Il pourrait te permettre de te détendre. A peine ayant prononcé ces mots je m’en veux. Je n’aime pas être désagréable normalement, mas j’avoue que ce coup-là elle l’a cherché. Désolé je n’aurais pas dû dire cela. Et ma bonté me reprend. Trop bon, trop con. En même temps je n’aime pas les embrouilles, j’ai eu trop de tristesse dans ma vie pour m’embrouiller avec des gens que je connais à peine. Ma joie, ma bonne humeur et ma folie sont habituellement là pour remonter le moral des gens qui m’entourent. Parfois cela ne marchait pas et aujourd’hui est apparemment un de ces moments. Je ne voulais pas être désagréable. Je ne sais pas trop quoi dire. Je ne sais jamais trop comment agir avec des gens qui n’acceptent pas ma folie. Moi qui étais de bonne humeur, j’étais un peu refroidi là. Je bois une gorgée de mon thé et regarde le fond de ma tasse. Les possibilités suivantes fusent dans mon esprit. Soit elle se détend un petit peu, soit elle continue de m’en vouloir m’en fou plein la gueule sans peur des conséquences que cela pouvait avoir sachant que je fais partit du personnel enseignant. Remarque elle n’a pas beaucoup de peur à avoir, je ne suis pas connu pour être un prof qui cafte et fait virer les étudiants. Je considère qu’ils sont tous adultes et responsables de leurs actes et donc conscients des conséquences que chaque acte peut avoir sur la suite des évènements.
       
     
Codes par Wild Hunger.

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 09/02/2014
☆ Copies rendues : 646
☆ Avatar : lily collins
☆ Crédits : ©tumblr ©episkey.
☆ Etudes/Emploi : en 2eme année de psychologie et vendeuse à la billetterie du cinéma à mi-temps

MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Ven 14 Mar - 16:17


 
la suite au prochain épisode
"Des erreurs, on en fait tous. En général, ça part d'un bon sentiment, on veut garder un secret pour protéger un être cher, ou prendre de la distance par rapport à la personne que l'on est devenue. Parfois on ne sait même pas comment on a fait pour en arriver là. Mais il arrive aussi que l'on se rende compte de notre erreur juste à temps pour rectifier le tir. Dans tous les cas, les erreurs ne restent jamais sans conséquences, elles nous donnent une leçon que l'on aurait pas retenu sinon. Et avec un peu de chance, on ne retombe pas dans le panneau."
 

 
milena-june bradford - alec j. connolly
« Gardes-le, il te sera peut-être plus utile. Il pourrait te permettre de te détendre. ». SI j'avais évité de le regarder depuis que j'avais pénétré dans l'ascenseur, préférant garder mes distances, cette fois je ne peux m'empêcher de poser mon regard sur lui, outrée. Un silence de mort plane dans ces deux mètres carrés pendant plusieurs secondes. Comment a-t-il osé ? Pour qui il se prend ? Il ne me connaît ni d'Eve, ni d'Adam, et j'ai bien l'intention à ce que cela reste comme ça. « Désolé je n’aurais pas dû dire cela. ». Alors là, j'en ai vraiment pas envie d'écouter ses excuses. Il peut se les mettre où je pense. Et bien profond par dessus le marché. Cela lui apprendra à tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler. Ce n'est pas parce qu'il travaille ici et qu'il est plus âgé que moi qu'il peut tout se permettre. Loin de là. « Je ne voulais pas être désagréable. ». Et bah c'est raté. Un zéro pointé. Et c'est surtout la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Mon vase. Hors de moi, j'appuie sur le bouton qui stop l'appareil dans son élan. La cage d'ascenseur subit une secousse qui manque de me faire perdre l'équilibre avant de s'arrêter net. En temps normal, je n'aurais probablement pas réagit ou simplement lancé une remarque bien pensée. Mais aujourd'hui, je ne suis pas dans mon état normal. Je suis fatiguée, je suis fond du gouffre et en plus j'enchaîne les erreurs les unes après les autres. Celle-ci en ai probablement une nouvelle d'ailleurs, mais au point où j'en suis, autant défouler mes nerfs. Je me défoule sur un peu tout le monde en ce moment. Les personnes se trouvant sur mon chemin tout comme moi-même. Je me plante alors devant lui, en furie. « Tes excuses, tu peux te les garder. Pour qui te te prends ? Oui, je te tutoie, mais vu comment tu me parles, on a largement dépasser ce stade. Tu ne me connais pas. Et tu ne connais certainement rien de ma vie. Alors garde tes réflexions a deux francs six sous pour toi et fous moi la paix. Compris ? ». Je n'attends évidemment pas une réponse de sa part, même si je ne doute pas qu'il serait parfaitement capable de m'en fournir une. J'espère simplement qu'il lui reste juste assez de jugeote et bon sens pour se la fermer jusqu'à la fin du trajet. Sur ce, je me recule et appuie de nouveau sur le bouton pour relancer l'appareil. Oui, je suis une boule de nerfs. Le pire, c'est que je le sais. Mais il y a quelques jours, je suis tombée sur sa photo. Et il y a quelques semaines, c'était l'anniversaire de sa mort. Drôle de mots pour signifier la date à laquelle une personne nous à quitter je trouve. Mais c'est comme ça. Et si la plupart de l'année, je m'en sors. Cette période là est la période pendant laquelle il ne faut surtout pas se retrouver sur mon chemin. Dans quelques jours, cela ira probablement mieux. Mais en attendant, je suis persona non grata.


fiche by snow sparrow.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.


_________________
    milena-june bradford
    Je dis simplement qu'il faut tout mettre en oeuvre pour parvenir à tirer profit, même de la situation la plus destructrice. J'insiste sur les épreuves parce que celles-ci restent inévitables. Rien ne sert de discourir, d'épiloguer des heures durant sur la souffrance. Il faut trouver des moyens pour l'éliminer et, si on ne le peut pas, l'accepter, lui donner sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Ven 14 Mar - 20:37

Milena-June Bradford & Alec J. Connolly
La suite au prochain épisode

     

     
J'ai donc ma réponse. Elle appuie sur le bouton pour arrêter l'ascenseur et se met immédiatement à crier. A peine elle s'était retourné vers moi que j'avais compris qu'elle ne pardonnerait pas ma petite erreur. Ce qu'elle m’envoie est très dur à entendre. Sa réaction est justifiée, je l'avoue. Je n'ai pas été des plus agréable dans mes mots et c'est son droit de répondre de la même manière. Cependant elle parle de ne pas connaître sa vie, de ne pas la connaître elle et ainsi de ne pas avoir le droit de dire des choses comme ce que j'ai dis. Mais pour qui se prend-elle ? Je n'ai pas plus le droit de dire ce que j'ai dis qu'elle n'a eu le droit de me proposer le numéro d'un psy'. Seule chose qui change c'est que je l'ai pris à la rigolade pour éviter de m'énerver alors qu'elle est partie au quart de tour sans réfléchir. A peine elle finit de parler qu'elle appuie à nouveau sur le bouton permettant à l’ascenseur de continuer son chemin jusqu'à nos étages respectifs. Un homme normal se serait probablement tue dans ces circonstances. Sans dire que je ne suis pas un homme normal, je n'ai juste pas envie de me taire et de la laisser avoir raison. Malheureusement, en plus d'être un peu foufou sur les bords, je suis aussi très têtu et j'ai du mal à lâcher le morceau. Je ne sais pas combien de temps il reste avant que les portes de l'ascenseur ne s'ouvrent et je ne veux pas qu'elle puisse se défiler avant d'avoir finit de tout dire. C'est donc maintenant à mon tour d'appuyer sur le bouton d'arrêt de l'ascenseur. Elle s'était tourné face aux portes de l'ascenseur, je me mets donc devant elle pour lui faire face et lui dire ce que j'ai à dire. Euh oui mais non ! Le fait de ne rien connaître de toi ne me donne peut-être pas le droit de dire des choses comme celle-ci, mais tu ne me connais pas non plus ! Tu ne sais pas non plus ce qu'est ma vie ! Tu ne sais pas pourquoi j'agis comme je le fais ! J'ai pris à la rigolade ta suggestion de me faire soigner et je ne voulais pas être désagréable mais je me suis emporté et je me suis excusé ! Je suis désolé si tu es de mauvaise humeur mais ça n'est pas de ma faute et quoi que ce soit qui se passe dans ta vie actuellement, je n'en suis pas la cause ! Donc je me suis peut-être comporté comme un con mais ne t'en prends pas à moi comme ça ! Je ne suis pas ton bourreau ! Une fois finit je reste devant elle et la regarde dans les yeux. Le visage ferme et énervé. C'était fait, elle m'avait gâché ma bonne journée.
       
     
Codes par Wild Hunger.

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 09/02/2014
☆ Copies rendues : 646
☆ Avatar : lily collins
☆ Crédits : ©tumblr ©episkey.
☆ Etudes/Emploi : en 2eme année de psychologie et vendeuse à la billetterie du cinéma à mi-temps

MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Dim 16 Mar - 23:59


 
la suite au prochain épisode
"Des erreurs, on en fait tous. En général, ça part d'un bon sentiment, on veut garder un secret pour protéger un être cher, ou prendre de la distance par rapport à la personne que l'on est devenue. Parfois on ne sait même pas comment on a fait pour en arriver là. Mais il arrive aussi que l'on se rende compte de notre erreur juste à temps pour rectifier le tir. Dans tous les cas, les erreurs ne restent jamais sans conséquences, elles nous donnent une leçon que l'on aurait pas retenu sinon. Et avec un peu de chance, on ne retombe pas dans le panneau."
 

 
milena-june bradford - alec j. connolly
Dire que je pensais en avoir fini avec ce mec, c'était mettre la charrue avant les bœufs. Mais en même temps, j'aurais dû m'en douter qu'il n'allait pas laisser simplement couler et passer son chemin. Ce qu'une personne normalement constituée aurait faite. Mais je commence à croire qu'il n'est pas normalement constitué. On n'a pas de chance alors, parce que je crois que moi non plus. Je suis même un sacré bordel à moi toute seule. Sans parler que c'est la période rouge pour moi depuis hier. Ma mauvaises humeur, mes conneries accumulées et mes hormones ne font pas du tout bon ménage. C'est donc à son tour d'appuyer sur le bouton pour stopper l'appareil, qui une fois encore marque une petite secousse qui ne manque pas de me faire perdre l'équilibre cette fois. Je me retrouve donc le popotin par terre. Au point où j'en suis, je ne peux pas vraiment tomber plus bas de tout façon. Donc je reste par terre et je croise les jambes, me mettant à l'aise. Je plains ceux qui attendent l'ascenseur pour se rendre en cours ou je ne sais où. Ils auraient mieux de prendre l'escalier. Moi aussi d'ailleurs. Il se place donc devant moi, obligée de baisser la tête et le regarde puisque je suis au sol et que je n'ai pas l'intention de me relever. Oui, c'est aussi clairement pour le faire chier. « Euh oui mais non ! Le fait de ne rien connaître de toi ne me donne peut-être pas le droit de dire des choses comme celle-ci, mais tu ne me connais pas non plus ! Tu ne sais pas non plus ce qu'est ma vie ! Tu ne sais pas pourquoi j'agis comme je le fais ! J'ai pris à la rigolade ta suggestion de me faire soigner et je ne voulais pas être désagréable mais je me suis emporté et je me suis excusé ! Je suis désolé si tu es de mauvaise humeur mais ça n'est pas de ma faute et quoi que ce soit qui se passe dans ta vie actuellement, je n'en suis pas la cause ! Donc je me suis peut-être comporté comme un con mais ne t'en prends pas à moi comme ça ! Je ne suis pas ton bourreau ! ». Franchement, je ne sais pas quoi répondre. Parce que je sais qu'il a raison. Je suis de mauvaise humeur et il est sur mon chemin, donc il en prend plein la poire. Comme beaucoup de personne qui me croisent en ce moment. Mais je trouve quand même quelque chose à répliquer, pour le principe. « Justement, je ne le sais pas et je n'ai pas envie de le savoir. Je me disais seulement que peut-être que ça te ferais du bien de parler à quelqu'un puisque, visiblement, tu as des problèmes. Et comme tout le monde j'ai envie de dire. Maintenant, tu peux remettre l'ascenseur en route ? Merci. ». De toute façon, j'étais déjà en retard en cours. Ma bonne résolution à la poubelle. Une minute de plus ou une minute de moins, je ne suis plus à ça près.


fiche by snow sparrow.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.


_________________
    milena-june bradford
    Je dis simplement qu'il faut tout mettre en oeuvre pour parvenir à tirer profit, même de la situation la plus destructrice. J'insiste sur les épreuves parce que celles-ci restent inévitables. Rien ne sert de discourir, d'épiloguer des heures durant sur la souffrance. Il faut trouver des moyens pour l'éliminer et, si on ne le peut pas, l'accepter, lui donner sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 14/02/2014
☆ Copies rendues : 1274
☆ Avatar : David Tennant
☆ Crédits : ©Moutyy (avatar) ©Soapflaws (signature)
☆ Etudes/Emploi : Prof de chimie


MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Lun 17 Mar - 10:01

Milena-June Bradford & Alec J. Connolly
La suite au prochain épisode

   

   
Sa réponse est plus calme que ce à quoi je m'attendais. Elle a peut-être comprit qu'elle avait aussi ses tords et que j'avais donc raison. Je me recule, me redresse et mon visage se détend. Elle me demande de remettre l'ascenseur en route, je m'y dirige tout doucement tout en lui répondant. Si j'avais envie de parler à quelqu'un je le ferais. J'ai fais mon deuil et j'y fais face à ma manière. Aller voir un psy' ne me sera jamais utile parce que je resterai simplement allongé sans rien dire. Je ne vois pas en quoi quelqu'un qui ne me connaît pas pourrait m'aider. Je suis détendu et calmé. Mes paroles sont plus posées que précédemment. Je me retrouve même à prononcer le mot deuil en m'adressant à quelqu'un que je ne connais presque pas. Je lui en veux tout de même de m'avoir mit en colère, moi qui commençais si bien ma journée. Mais quelqu'un d'autre aurait pu me la gâcher un peu plus tard alors j'évite d'être rancunier. J'appuie sur le bouton et l'ascenseur se remet en marche. La jeune fille se relève puisqu'elle s'était retrouvé par terre avec les secousses de l'ascenseur. La suite du trajet de l'ascenseur se passe en silence. Une légère tension s'est tout de même créée entre nous et je ne trouve pas le moyen de détendre plus l'atmosphère. Les portes de l'ascenseur s'ouvrent à mon étage. Je commence à sortir puis me retourne à l’entrebâillement des portes. On est parti du mauvais pied tous les deux et j'en suis désolé. J'espère que ta journée se passera mieux à partir de maintenant. Ces paroles sont sincères. Je n'aime vraiment pas m'énerver contre quelqu'un que je ne connais pas et nos deux premières rencontres n'étaient pas les meilleures. Il y a des gens avec qui parfois les choses ne passent pas. Peut-être est-ce une genre de destinée, les choses ne sont peut-être pas sensées bien se passer entre elle et moi mais je sais que si nos chemins doivent se croiser à nouveau j'essaierai de faire en sorte que cela se passe mieux. Rien que pour éviter qu'on se fuit à chaque fois que l'on se voit ou que ce soit.
   
Codes par Wild Hunger.

_________________
Albert Einstein. There are only two ways to live your life. One is as though nothing is a miracle. The other is as though everything is a miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

☆ Arrivée à Princeton : 09/02/2014
☆ Copies rendues : 646
☆ Avatar : lily collins
☆ Crédits : ©tumblr ©episkey.
☆ Etudes/Emploi : en 2eme année de psychologie et vendeuse à la billetterie du cinéma à mi-temps

MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   Lun 17 Mar - 20:11

RP CLOS   

_________________
    milena-june bradford
    Je dis simplement qu'il faut tout mettre en oeuvre pour parvenir à tirer profit, même de la situation la plus destructrice. J'insiste sur les épreuves parce que celles-ci restent inévitables. Rien ne sert de discourir, d'épiloguer des heures durant sur la souffrance. Il faut trouver des moyens pour l'éliminer et, si on ne le peut pas, l'accepter, lui donner sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La suite au prochain épisode | Milena & Alec   

Revenir en haut Aller en bas
 

La suite au prochain épisode | Milena & Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Castagne, ça vous gagne! [Terminé, suite au prochain épisode]
» Le futur prochain codex orks
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Haiti Pays Organisateur Du Prochain Mondial ! Reve Ou ?????
» Date Officiellement du prochain DRAFT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Princeton University  :: COIN DETENTE :: All the crunchy files. :: Galeries aux rp's-